Conseil Stratégique des Technologies de l'Information English
Español
                                                                        










 

Dans le site
Sur la toile
  > Organisation   > Membres   > Thèmes de travail   > Textes   > Coordonnées


Extrait du relevé des décisions prises par le Comité interministériel pour la société de l'information
du 10 juillet 2000

3.1.2 Mise en place d'un comité stratégique pour les technologies de l'information

L'accroissement de l'effort national pour les technologies de l'information suppose une étroite concertation entre acteurs publics et privés de la recherche, ainsi qu'une association du tissu économique à la définition des orientations publiques dans ces domaines.

Il est créé un comité stratégique pour les technologies de l'information placé auprès du Premier ministre, composé de personnalités issues des secteurs de l'entreprise et de la recherche. Celui-ci est chargé de faire toutes recommandations au Gouvernement en matière d'orientations stratégiques dans les domaines de l'innovation, de la recherche et du développement pour les technologies de l'information, y compris en ce qui concerne la formation des compétences dont ces secteurs ont un besoin croissant. Le secrétariat de ce comité sera assuré par le conseil général des technologies de l'information.

FICHE n° 15 - Comité stratégique pour les technologies de l'information

Le rôle du comité stratégique pour les technologies de l'information (CSTI) sera notamment d'assurer :

  • une meilleure coordination des acteurs publics et privés de la recherche ;

  • une concertation renforcée et permanente avec les industriels : les changements technologiques s'accélèrent et rendent moins pertinent, dans ce domaine, le cloisonnement traditionnel entre recherche fondamentale et recherche appliquée ;

  • des échanges directs entre chercheurs et industriels, d'une part, et décideurs publics de l'autre, pour définir plus efficacement les priorités nationales et les domaines prioritaires de renforcement des efforts.

Le CSTI jouera également un rôle de veille et d'alerte dans le domaine des technologies de l'information.

Le conseil général des technologies de l'information, qui assure la gestion du corps des ingénieurs des télécommunications depuis 1997 et est placé auprès du secrétaire d'Etat à l'industrie, assurera, par la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires, le secrétariat du CSTI.

Dès sa mise en place à l'automne, le CSTI sera sollicité pour participer à la définition des indicateurs pertinents de mesure des performances des pays de l'Union européenne en ce qui concerne les technologies de l'information. La mise en place de ces indicateurs a été prévue au sommet de Lisbonne et fait partie du plan d'action e-Europe adopté au Conseil européen de Feira en juin 2000.

Le CSTI sera en outre invité à contribuer à la définition d'objectifs prioritaires dans le cadre des réflexions sur la préparation du sixième programme cadre de la recherche et du développement au plan communautaire.

Le CSTI sera consulté sur l'évolution des filières de formation initiale face aux nouveaux besoins des secteurs des technologies de l'information et de l'économie en général pour ce qui concerne "l'économie numérique" et sur les conséquences de ces transformations pour les organismes publics et privés de formation professionnelle.

 

 
 
Accueil